Logo du site www.Hypnose-Bethune.fr

Hypnose et état dépressif


hypnose contre la dépression

Notre état naturel est fait d'une alternance de joie et de tristesse. L'état dépressif se caractérise quant à lui par une souffrance due à la propension du sentiment de tristesse avec action négative sur le comportement quotidien, ceci durant au moins deux semaines.

Etat dépressif

L'état dépressif est aussi appelé en fonction de certaines caractéristiques : maladie dépressive, dépression, dépression nerveuse, épisode dépressif, trouble dépressif, neurasthénie... Ces états peuvent être isolés ou récurrents en fonction de leur fréquence d'apparition. Leur caractéristique principale les classera dans la névrose ou la psychose, les facteurs déclenchant seront endogènes ou psychogènes et d'apparence autonome ou réactionnelle.

L'état dépressif se présente comme un ensemble de schémas de pensées non adaptés s'accompagnant de variations des niveaux de neuromédiateur. C'est un peu comme vivre des petits épisodes de deuils journaliers.

Les facteurs principaux

L'état dépressif est plurifactoriel, mais on peut dire que le stress, les addictions et certaines maladies seront des facteurs déclenchant ou prédisposant. On se trouve souvent dans le principe de la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Une goutte c'est peu, c'est anodin et pourtant le vase déborde. Pour l'état dépressif c'est pareil, tout va à peu près bien et il suffit d'un petit événement pour que tout bascule.

L'hypnose pour lutter contre l'état dépressif

Nous retirerons directement les états dépressifs mélancoliques ou psychotiques qui sont des états d'urgence médicale qu'il faut traiter comme tels. En effet hors d'un cadre médical, il est dangereux de travailler avec des personnes qui sont fortement déconnectées de la réalité ou qui présentent un taux d'idées suicidaires élevé.

Une personne consciente de son stress récurrent ou de son état dépressif et qui souhaite changer son comportement vis-à-vis de son environnement peut s'aider de l'hypnose pour avancer,  tout en continuant son suivi médical.

Une action multiple

Si l'on considère que l'hypnose agit sur les neuromédiateurs, qu'elle permet de réapprendre c'est-à-dire d'adapter ses schémas de pensées alors on peut considérer que les séances proposées auront une action multiple. Le fait d'agir simultanément sur plusieurs facteurs facilite la réalisation de l'objectif.

Si l'on considère les 9 symptômes décrits par le DSM-V nous avons pour un état dépressif :

  1. L’humeur dépressive - c'est la tristesse journalière et parfois les pleurs
  2. L'anhédonie - c'est le manque d'intérêt pour les activités quotidiennes
  3. La culpabilité - c'est une dévalorisation excessive
  4. L'idée suicidaire - comme une solution envisagée au problème ressenti
  5. Le ralentissement des rythmes corporels - on agit avec lenteur
  6. L’asthénie - c'est une fatigue généralisée
  7. Le manque d’appétit - qui peut induire des troubles du comportement alimentaire
  8. Les troubles du sommeil - c'est la difficulté à s'endormir ou les réveils avant l'heure
  9. Les troubles de l’attention - c'est le manque de concentration, la difficulté de mémorisation

Le but des séances d'hypnose est de vous aider à retrouver un schéma mental adapté à votre vie. Sans forcément chercher à comprendre pourquoi vous en êtes arrivé là, mais plutôt en vous donnant les moyens d'en sortir et de ne plus y revenir.

En fonction de ce qui vous fait défaut, vous réapprendrez à :

  • gérer vos objectifs
  • limiter le stress négatif
  • avoir confiance en vous
  • équilibrer votre sommeil
  • vous sentir bien dans l'instant présent
  • savoir dire NON pour ne pas être submergé
  • vous concentrer sur une tâche
  • agir avec plaisir
  • être actif physiquement

Agissez pour vous, choisissez une pratique adaptée   Je prends rendez-vous

 

Combien de séances ?

Une seule bien sûr ?  Ce serait merveilleux, mais l'hypnose n'est pas de la magie.

Le nombre de séances dépend de vous et de votre objectif. Peu importe le nombre, ce qui compte c'est le sentiment de progression. Si au bout de quelques séances vous n'avez pas l'impression d'avoir avancé dans votre objectif, alors parlez-en clairement et s'il le faut changez de praticien.

Faut-il arrêter dès que l'on se sent mieux ?

C'est à chacun de le déterminer, mais un suivi espacé est souvent utile pour éviter la rechute. Pour information la durée moyenne d'un traitement médicamenteux est de 1 à 3 mois, avec un suivi actif de 4 à 9 mois. L'hypnose ne se substitue pas au traitement, elle l'accompagne dans le changement des schémas de pensées.

 

Notre joie ne peut survivre sans nourriture; notre tristesse non plus, notre désespoir non plus, rien ne peut survivre sans nourriture.